• Partager sur
12 Dec 2021

A quel moment dois-je aller faire des stages de récupération de points ?

Bénis soient les stages de récupération de points.

Le stage de récupération peut vous permettre de récupérer 4 points en 2 jours lorsqu’il est volontaire. Cette procédure est renouvelable tous les ans à partir de la date de votre stage précédent

Attention, le crédit de 4 points est effectif le lendemain du dernier jour du stage.

Pour pouvoir y participer, il vous faut vous rapprocher de votre préfecture ou de leur site internet. Ce dernier vous permet de trouver des centres agréés à proximité de votre domicile. Mais sachez qu’il est possible d’effectuer un stage en dehors de votre département. 

Il est également possible de réaliser un stage lorsque votre permis est suspendu (mais pas lorsqu’il est annulé ou invalidé).

Lorsque vous êtes en période de permis probatoire, vous êtes dans l’ obligation d’effectuer ce stage, lorsque vous avez commis une infraction donnant lieu à un retrait d’au moins 3 points ou plus.

Sans être un gros délinquant de la route, il n’empêche que vous pouvez vous retrouver sans aucun point en multipliant des infractions routières : non-respect de la priorité pour les piétons ou un excès de vitesse supérieur à 50 km/h.

Mais finalement qui peut bénéficier de ces stages ? Combien ça coûte ? Et comment ça se passe ? 

Les points du permis : où en êtes-vous ?

#1-En dessous de 6 points, le Ministère de l’intérieur vous alerte.

En tant que conducteur confirmé, lorsque vous avez perdu 6 points sur votre permis de conduire, cela signifie que la moitié de votre capital n’est plus. 

Il est conseillé d’effectuer volontairement un stage de récupération de points pour éviter une invalidation de votre permis de conduire dès que votre solde est inférieur à 6 points. Mais vous pouvez vous y prendre dès que votre capital tombe à 8.

Avant que cela n’arrive, le Ministère de l’intérieur vous alerte par le biais de la lettre 48M. C’est une lettre recommandée avec accusé de réception qui est envoyée automatiquement, à tout conducteur dont le capital de points est inférieur à 6 points.

Mais attention, ne comptez pas uniquement sur ce courrier, puisqu’il arrive parfois qu’il ne soit pas envoyé, ou qu’il le soit, mais avec beaucoup de retard, et alors que votre capital de points a encore fondu comme neige au soleil.

Le stage de récupération de permis est ouvert à tous les conducteurs dont le permis n’est pas annulé ou suspendu. Cependant, comme nous l’avons vu précédemment, il est obligatoire en période de permis probatoire en cas de perte de 3 points ou plus.

#2-Le simulateur pour savoir combien il vous reste de points sur le permis de conduire.

Pour rester informé sur votre capital de points disponible, il est désormais possible de le faire depuis chez vous par le biais de la plateforme Télépoints.

Cette plateforme vous permet aussi de rassembler les différents permis dont vous disposez (permis B, A2, etc…). 

Pour pouvoir y accéder, il est possible de le faire via :

  • le service FranceConnect qui recense les données propres à chaque individu par le biais de son numéro de sécurité sociale ;
  • la plateforme Télépoints en renseignant votre code NEPH et le code confidentiel qui vous a été envoyé avec votre permis de conduire (le code est aussi visible via la lettre 48M ou sur votre relevé d’information intégral). 

En cas d’oubli des mots de passe, il est possible de le réinitialiser sur la plateforme. 

Pour une information complète, vous pouvez réclamer à la Préfecture de votre domicile, un “relevé intégral d’information » qui constitue l’historique complet de votre permis (depuis la première fois où vous l’avez passez.

Ce document aura l’avantage d’être complet, mais attention, sa compréhension est complexe, et il peut comporter des erreurs.

N’hésitez pas à consulter un avocat qui vous aidera à le décrypter et qui saura vous accompagner dans le cas où une réclamation est nécessaire.

Attention, là encore, les informations disponibles ne sont pas toujours mises à jour en temps réel, et il arrive que plusieurs infractions commises à distance les unes des autres soient imputées en même temps par l’Administration.

Le meilleur des conseils, tenir vous-même un décompte de vos points, et, dans le doute, avant de payer une amende, consulter un avocat en urgence pour être sûr que vous ne risquez pas une invalidation.

Stages de récupération de points : mode d’emploi

#1-N’attendez pas d’avoir perdu tous vos points !

En cas d’invalidation de permis, c’est foutu.

En cas de solde de points à 0, votre permis est invalidé et il vous est désormais interdit de conduire tout véhicule pour lequel un permis est obligatoire. Une lettre 48SI avec accusé de réception vous est envoyée en recommandé, pour vous en informer. 

Inutile de faire l’autruche, si vous ne retirez pas le recommandé, le retour du pli au Ministère de l’intérieur avec la mention “pli avisé non réclamé” permettra à l’Administration de considérer que vous êtes informé de l’invalidation de votre permis au jour du dépôt de l’avis de passage du facteur dans votre boîte aux lettres.

Si vous retirez le recommandé, c’est le jour de ce retrait qui sera pris en compte par l’Administration.

Surtout, vous ne pourrez plus effectuer de stage après cette date.

Désormais, il vous faut tout recommencer (ou presque). Un contrôle médical vous est imposé, comportant un test psychotechnique. 

Lorsque votre permis à moins de 3 ans, il vous faut repasser l’examen théorique et la pratique. Dans le cas contraire, il vous faut passer l’examen théorique (seulement le Code), et la bonne nouvelle c’est que le Code revalidera tous vos permis. 

S’il vous reste “trop” de points, ce n’est pas l’idéal : il y a toujours un décalage entre l’infraction et la suppression des points (décalage de plusieurs semaines, voire mois à partir du paiement de l’amende). Vous pensiez avoir 6 points alors qu’il vous en reste 10 ? Soyez sûr de votre solde administratif pour ne pas vous retrouver dans cette situation.

#2-Prévoyez 2 jours de votre vie pour récupérer des points

Concrètement, ça se passe comment ?

Avant toute chose, sachez que ces stages sont payants et à votre charge.

Les prix sont fixés par l’établissement qui organise ces stages. En moyenne, il faut compter entre 200 € et 300 € par stage en fonction des régions et des places disponibles.

Durant la première journée, une sensibilisation à la sécurité routière est effectuée avec différents thèmes tel que l’accidentologie et des questionnaires vous sont proposés pour évaluer vos connaissances. 

Durant la seconde journée, 2 modules vous sont présentées sur : 

  • les produits psychoactifs (toutes les substances agissant sur le cerveau : alcool, drogue) ;
  • la vitesse.

Ce stage a pour objectif d’actualiser vos connaissances sur la route et de vous sensibiliser sur les dangers qu’elle comporte. De plus, le stage vous permet de faire une introspectif sur votre comportement sur la route et les habitudes à adopter pour adopter une conduite saine et sécurisée.

A la fin de ce stage, aucun examen n’est prévu. Vous ne repassez pas le code de la route ! 

A l’issue du programme, une attestation vous est délivrée.

A la fin de votre stage, une attestation vous est remise, prouvant votre participation au stage de récupération de points. Vos quatre points vous sont effectivement restitués le lendemain du dernier jour du stage.

Dans les quinze jours suivant le stage, l’organisateur du stage envoi cette attestation à la préfecture. La préfecture a un délai de 2 mois pour traiter votre dossier. 

Lorsque le dossier est traité, le Ministère de l’Intérieur vous fait parvenir la lettre 47, vous informant sur votre nouveau capital de point.



Newsletter